Femme cherche homme : T’as pas quelqu’un Ă  me prĂ©senter ?

Suppliez, harcelez vos amis. Dites-leur: «Je veux un homme!» Il paraĂźt que cela fonctionne… 

Dring! Dring! «Jane ? Ici Annick! Ta prochaine mission: t’as pas quelqu’un Ă  me prĂ©senter?

– Quoi ? Mais, Annick, je ne sais pas quel genre d’homme tu aimes! Je suis espionne, moi, pas entremetteuse! En plus, je ne suis mĂȘme pas fichue de rendre une dĂ©claration de revenus Ă  mon comptable sans qu’il ait des haut-le-coeur !

– Tu n’as rien compris, voyons ! C’est le thĂšme de ta prochaine mission, assortie d’une difficultĂ© supplĂ©mentaire: comment se faire prĂ©senter quelqu’un sans que cela ait l’air arrangĂ©… Bonne chance ! »

Elle est drĂŽle, ma rĂ©dac’en chef ! EnquĂȘter lĂ -dessus alors que cela fait des mois que je harcĂšle mes amis pour qu’ils me fassent connaĂźtre un gars, et que c’est toujours peine perdue ! Bon, je vais commencer par contacter mes proches pour savoir qui a rencontrĂ© qui, et pour leur rappeler que je cherche encore… Eh bien ! quoi ? Il faut toujours joindre l’utile Ă  l’agrĂ©able ! Car nos chums sont moins coĂ»teux que les services d’une agence matrimoniale. Ils peuvent nous organiser des soirĂ©es agrĂ©ables, moins Ă©puisantes que les cinq conversations d’affilĂ©e des Speed dating. Ils ont le chic de nous aider d’une maniĂšre subtile dans notre recherche de la perle rare, sans avoir l’air de mener ladite perle tout droit au pied de l’autel, mĂȘme si, dans le fond, c’est peut-ĂȘtre ce qu’on cherche… (OK, OK, je parle pour moi !) Et ils nous aiment, donc ils veulent notre bien (sauf si on leur doit de l’argent).

Ma copine Sandrina est une belle journaliste de 31 ans qui en avait ras le pompon de manger en solitaire, depuis trois ans, des Doritos devant son tĂ©lĂ©viseur. « Mes proches connaissaient un gars qui, selon eux, allait trĂšs bien avec moi: il aime la musique heavy metal, et je travaille sur ce genre de musique. Ils ont organisĂ© une rencontre au bar l’Île Noire, Ă  laquelle ils allaient assister eux aussi: pas question que je sois «pognĂ©e» toute seule avec le gars; c’est plate quand ça clique pas ! Mais le fameux soir de la rencontre, je faisais mon mĂ©nage de printemps et j’avais oubliĂ© la sortie… Coup de fil des copains pour me la rappeler, et me voilĂ  partie au bar, mais sans avoir pris une douche: je sentais le Pine-Sol Ă  plein nez ! Mon «parfum» a dĂ» sĂ©duire Alain, car, deux ans aprĂšs notre rencontre, nous sommes toujours ensemble. »

Cependant, Sandrina comprend aujourd’hui pourquoi son odeur de propretĂ© a sĂ©duit sa tendre moitiĂ©: c’est toujours elle qui fait le mĂ©nage dans l’appart ! Une coĂŻncidence dont ne sont pas responsables les amis. « Cela aide de se faire prĂ©senter un amour potentiel par ses connaissances, mais encore faut-il qu’elles sachent assez bien qui l’on est pour avoir une idĂ©e de quel genre d’homme pourrait nous correspondre », prĂ©cise-t-elle. Donc, pour vous assurer que vos chums vous prĂ©sentent la bonne personne, dressez-leur le portrait de l’ĂȘtre dĂ©sirĂ©. Soyez prĂ©cise, mais pas trop. Il ne faudrait pas passer Ă  cĂŽtĂ© du mec du siĂšcle juste parce qu’il aime s’empiffrer Ă  l’occasion d’un trio McDo ou qu’il porte un string lĂ©opard !

Femme cherche homme…

Vous voulez un bellĂątre qui vous masse les pieds aprĂšs une dure journĂ©e de magasinage, qui endure votre SPM et qui vous chĂ©rit, vous adule, vous idolĂątre, allĂ©luia ! jusqu’Ă  la fin de vos jours ? Mais vous ne voulez surtout pas d’un Whippet sur deux pattes, d’un gars au surnom de « Psycho » ou, pire, d’un homme marié ! Donc, connaissez vos goĂ»ts et tĂątez le pouls de vos prĂ©fĂ©rences. Sexe: homme ou femme (ben quoi, ça aide de le savoir) ? Apparence: beau, beaucoup, passionnĂ©ment, Ă  la folie ? Ne dites pas que le physique ne compte pas ! Cela vous dirait de passer une soirĂ©e en compagnie d’une paire de genoux avec des lunettes ou du bossu de Notre-Dame?

Psychologiquement, l’ĂȘtre de vos rĂȘves est: Ă©quilibrĂ©, dĂ©sĂ©quilibrĂ©, Mini-Wheats avec un petit cĂŽtĂ© givrĂ©? CĂŽtĂ© parlote: un homme silencieux ou, au contraire, qui n’a pas peur des mots (qui ne s’enfuit pas Ă  Tombouctou au seul mot « mariage » !), ni des chiffres (qui peut dĂ©bourser dans les trois chiffres pour une belle soirĂ©e au restaurant ou pour un prĂ©sent; ça, on aime) ? Et continuez ainsi… Homme ayant sens de l’humour qui prend la vie avec un grain de sel de mer, aimant la nature morte des toiles de CĂ©zanne… Bref, sachez qui vous voulez. Et talonnez votre prochain pour qu’il vous mette sur la piste de l’homme de votre vie. Il doit sentir l’urgence nationale et mettre dare-dare tout en marche pour vous faire rencontrer quelqu’un ! Annie, 40 ans, prof de littĂ©rature, a dans ce but pressĂ© (et le mot est faible !) ses copains: « Je pouvais les appeler 10 fois par semaine pour leur demander s’ils ne m’avaient pas enfin trouvĂ© un mec. Je n’arrĂȘtais pas de leur dire que je ne voulais pas finir mes vieux jours toute seule en regardant mon dentier flotter en solitaire dans un verre d’eau, que ça urgeait. J’en Ă©tais fatigante, mais j’ai rĂ©ussi ! AprĂšs quelques semaines, ils ont organisĂ© un party pour me prĂ©senter mon chum. Ils voulaient sĂ»rement que je les laisse tranquilles ! »

Les lieux propices à de belles rencontres

C’est bien de contacter tous vos proches. Mais Ă©vitez vos copines qui cherchent aussi. Sinon, vous vous retrouverez dans une compĂ©tition digne des formules 1. TĂ©lĂ©phonez donc Ă  des gens de votre entourage dont le rĂ©seau est assez Ă©tendu. Par exemple, si vous ĂȘtes du type intello et ne jurez que par Houellebecq, passez votre demande Ă  votre copine attachĂ©e de presse et suivez-la dans les lancements. Quelle belle occasion de lier connaissance avec le joli mec qui patiente pour faire signer son livre de recettes par Daniel Pinard – un gars pareil vous cuisinera des petits plats, mmm ! Parlez-lui de son signe astrologique, Ă  condition de lui dire: « Nous, les Balance, on ne croit pas Ă  l’astrologie ! »

Si vous tripez sur la musique de Floppy Sounds, suivez vos compagnons de sorties dans les soirĂ©es techno. Il s’en trouvera bien un dans la gang pour vous faire rencontrer le beau DJ rasta qui vous fait dĂ©jĂ  sentir comme si vous aviez pris trois capsules d’ecstasy ! Et si vous raffolez des bienfaits de la nature, rendez-vous aux randonnĂ©es pĂ©destres. Mine de rien, on engage vite la conversation dans un petit sentier. Un de mes amis a rencontrĂ© la plupart de ses blondes grĂące Ă  ces marches. Il leur disait: « Je viens ici pour espionner le vent ! » Craquant ! La nature, n’est-ce pas l’endroit idĂ©al pour tomber sur votre brouteux de luzerne ? Et qui sait, peut-ĂȘtre vous fera-t-il un bĂ©bĂ© bio, que vous appellerez Marie-Échalote !

Pour les sportives, rien de tel que la gymnastique. Isabelle, 28 ans, se souvient: « Ça faisait un bout de temps que j’avais envie de casser mon cĂ©libat, mais je ne voulais pas me retrouver avec n’importe qui. Je voulais un gars qui aime faire du sport. Un jour, j’ai pris mon courage Ă  deux mains et j’ai demandĂ© Ă  mon entraĂźneur s’il ne connaissait pas un gars au gym qui se cherchait une blonde. » Cette requĂȘte a portĂ© ses fruits puisque aujourd’hui Isabelle s’entraĂźne en duo… avec son entraĂźneur. Ah ! le poids de l’amour !


Des bouteilles Ă  la mer

Si les critĂšres vous indiffĂšrent, dites Ă  la volĂ©e Ă  votre entourage: « T’as pas quelqu’un Ă  me prĂ©senter? » D’agrĂ©ables surprises peuvent survenir. Christian Fournier, l’auteur de Peau de banane, a rencontrĂ© sa dulcinĂ©e grĂące Ă  des amis qui connaissaient la terre entiĂšre, y compris l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours… « Un soir, je suis sorti avec deux copains, et l’un d’eux a invitĂ© sa grande chum. C’est comme ça que j’ai connu Louise, une belle urgentologue de mon goĂ»t. Ce fut une soirĂ©e super, mais je ne me faisais pas d’idĂ©es. Quelques jours plus tard, nous avons fĂȘtĂ© son anniversaire chez moi. Et c’est lĂ  que le coup de foudre a eu lieu. » Depuis, le scĂ©nariste des Boysfile le parfait amour avec son urgentologue. Ensemble, ils boivent beaucoup d’eau et gardent le lit frĂ©quemment ! Caroline, elle, avait repĂ©rĂ© dans un resto de sushis un beau monsieur qui lui faisait des sourires. Avant de partir, elle a demandĂ© Ă  la serveuse de remettre Ă  cet homme un petit billet sur lequel elle avait inscrit son adresse Ă©lectronique. RĂ©sultat ? L’homme n’a pas tardĂ© Ă  la contacter en lui disant que c’Ă©tait vraiment la chose la plus romantique qu’on ait faite pour lui !

Les gens seront toujours heureux de vous aider, et certains prendront mĂȘme votre recherche Ă  coeur plus que vous l’auriez espĂ©ré ! C’est ce qui est arrivĂ© Ă  une productrice qui n’avait pas le temps de « trouver » des hommes, car elle travaillait comme une dĂ©chaĂźnĂ©e. Un jour, elle a dit Ă  un de ses copains qu’elle souhaitait ĂȘtre en couple, mais qu’elle ne savait pas comment s’y prendre. Cet ami a dĂ©cidĂ© de l’aider en publiant une annonce dans le Voir. Puis, il a pris rendez-vous avec chacun des candidats ayant rĂ©pondu Ă  l’appel, question de sĂ©parer l’ivraie du bon grain. Il a ensuite organisĂ© un souper afin que son amie rencontre les heureux Ă©lus. Quelle ne fut pas la surprise de celle-ci de se retrouver entourĂ©e de 15 hommes autour d’une table, rĂ©unis spĂ©cialement pour elle !


Les amis qui ont du madame Claude dans l’Ăąme
 !

Certains ont le don des matchs parfaits pour leurs chums. Par exemple, Jocelyne, une Ă©ditrice de 49 ans: « J’ai prĂ©sentĂ© deux de mes amis l’un Ă  l’autre et leur couple a durĂ© 24 ans ! » Son truc ? Elle avait organisĂ© une soirĂ©e et s’Ă©tait arrangĂ©e pour qu’ils fassent connaissance. Pas de pression ou de stress ! Selon Bernard Germain, enseignant de psychologie du comportement sexuel au CĂ©gep du Vieux-MontrĂ©al, ce type de rendez-vous se dĂ©roule au mieux lorsque les deux personnes prĂ©sentĂ©es l’une Ă  l’autre sentent qu’il existe une porte de sortie… « Il faut que cela ait plus l’air d’une soirĂ©e amicale que d’une rencontre romantique. C’est bon que les copains soient prĂ©sents: il n’y a rien de pire que de se retrouver seul dans une soirĂ©e avec une personne avec laquelle on n’a pas le moindre atome crochu. Et attention de ne pas partir pour un long week-end au chalet avec les chums et la personne qu’ils veulent nous faire rencontrer ! Si cette derniĂšre ne nous intĂ©resse pas, on risque de trouver le temps long. » Donc, vive les petits rendez-vous pseudo-party avec les amis !

Finalement, pour crĂ©er des matchs parfaits, voici les quelques trucs prĂ©fĂ©rĂ©s de mon rĂ©seau amical. Organiser des partys entre copains. Improviser un souper chez les personnes que l’on prĂ©sente l’une Ă  l’autre et arriver en retard… Les tourtereaux potentiels ont ainsi le temps de briser la glace. (On me fait le coup souvent !) Trimballer la copine qui veut rencontrer quelqu’un dans des soirĂ©es oĂč il y a beaucoup de cĂ©libataires, et lui dire, mĂȘme si ce n’est pas vrai: « Le gars lĂ -bas n’arrĂȘte pas de te regarder ! » Ça fonctionne, je vous jure !

Et la tactique extrĂȘme: enfermer les coeurs esseulĂ©s dans votre placard ou votre sous-sol pour qu’enfin ils fassent connaissance ! Mais si cela ne clique pas entre eux, ils risquent de vous en vouloir jusqu’Ă  la fin de vos jours… LĂ -dessus, je vous quitte et m’en vais rencontrer ma « peut-ĂȘtre future » tendre moitiĂ© 009 que mes chers amis m’ont dĂ©nichĂ©e. Quoi ? Je vous avais dit qu’il fallait toujours joindre l’utile Ă  l’agrĂ©able !