Sortez du circuit des rencontres sentimentales et commencez à apprécier la vie, si vous voulez rencontrer quelqu’un.

Quand vous voyez des couples se tenir la main et se regarder amoureusement dans les yeux, cela vous donne-t-il envie de mourir? Si vous êtes comme l’une de mes amies qui, il y a quelques mois, s’est mise à la recherche de l’homme idéal, et ce, avec détermination, vous savez ce que l’on ressent lorsque l’on ne trouve pas chaussure à son pied.

«Je vais à plusieurs rendez-vous et j’ai mon profil sur deux sites web. Je suis amicale, sociable et je ne suis pas laide, mais j’obtiens rarement un second rendez-vous. Pis encore, j’espère habituellement qu’on ne me rappellera pas. Mais je suis dans la trentaine. J’en ai assez de passer les samedis soirs à la maison et de faire, seule, mes emplettes. Je voudrais me ranger, me marier et avoir des enfants. Je sens que le temps presse», me dit mon amie, Claire, qui est bien mieux que «pas laide»!

Elle est belle, amusante, intelligente et serait un bon parti pour tout homme. Alors où est cet homme? Trop essayer serait peut-être le problème de Claire. Peut-être aurait-elle besoin d’aide pour mieux cibler sa recherche ou explorer de nouvelles avenues pour se trouver un compagnon? Ou peut-être perd-t-elle trop de temps à s’inquiéter au sujet de cet homme idéal insaisissable? Le désespoir est l’ennemi juré de la recherche de l’âme soeur. Quand un compagnon potentiel le ressent, il court en direction opposée.

J’ai récemment regardé à la télévision l’émission de Rachael Ray au cours de laquelle celle-ci nous a présenté son «Défi pour la femme célibataire». Je crois que c’est une idée géniale. Plutôt que d’aider les femmes à se sortir de leur célibat, elle les encourage à se débarrasser du réflexe de chercher quelqu’un.

Au cours de cette période de disette de 90 jours, elle donne la chance à quiconque, homme ou femme, de cesser d’être obsédé par l’idée de trouver l’âme soeur et de se retrouver eux-mêmes; ce qui peut avoir l’effet contraire de les rendre plus attrayants pour les autres.

«Avant de me marier, j’avais une expérience du célibat de 36 ans», raconte l’animatrice Rachael Ray à son auditoire. «J’avais mis les hommes au bas de ma liste des priorités; et la vie, le travail et le plaisir, bien avant cela. Je vous garantis que si vous ne sortez pas avec qui que se soit pendant 90 jours, vous serez meilleurs au travail, vous vous découvrirez un ou deux nouveaux passe-temps et serez même plus divertissant et plus intéressant pour les autres. Vous irez chercher le meilleur en vous et découvrirez peut-être ainsi le meilleur compagnon et non pas n’importe qui.» Elle donna alors aux participantes du défi un lot de billets de théâtre et de cinéma.

Voici quelques suggestions pour apprendre à être seul:

  • Si vous êtes au restaurant, assoyez-vous au bar, plutôt qu’à une table. Engager alors une conversation avec autrui ne semblera pas étrange.
  • Si vous êtes dans un parc, amusez-vous avec le chien d’un étranger plutôt que de porter toute votre attention sur les couples enlacés.
  • Employez-vous chaque jour à sourire plutôt qu’à vous sentir misérable.
  • Oubliez vos performances côté rendez-vous sentimentaux et rencontrez des amis ou des connaissances qui vous nourrissent l’esprit. Ou faites des plans pour rencontrer une connaissance ou un collègue de travail que vous voudriez mieux connaître.
  • Soyez excité par la vie.

Adonnez-vous à une nouvelle activité que vous voudriez essayer ou accordez plus de temps à des activités que vous aimez. Votre enthousiasme vous rendra plus attirant. Plus vous apportez quelque chose à une relation humaine, mieux vous êtes dans votre peau, plus vous aurez de chance de trouver l’âme soeur. Mais pour l’instant, pourquoi ne pas faire preuve d’un peu d’égoïsme? Après tout, vous méritez le meilleur de ce que la persévérance peut acheter.

Pin It on Pinterest