Le bonheur est dans le câlin!

Le bonheur est dans le cĂąlin!

Changer de scĂ©nario sexuel en introduisant de nouvelles positions ou des techniques novatrices peut certes raviver la flamme le temps d’une baise, mais ce qui importe par-dessus tout pour un couple Ă  la dĂ©rive, c’est que les partenaires redeviennent engagĂ©s sur le plan Ă©motionnel. Et ça commence par un gros cĂąlin!

En effet, c’est la prĂ©sence Ă©motive qui fait en sorte que le sexe est fantastique. Alors, voici quelques techniques pour toucher et ranimer le cƓur de ChĂ©ri et le nĂŽtre.

Trois fois par jour… minimum!

Le langage corporel d’un couple en dit beaucoup sur la relation. Les spĂ©cialistes en thĂ©rapie conjugale suggĂšrent aux partenaires de s’enlacer, de se serrer l’un contre l’autre le plus souvent possible. Au premier abord, ç’a l’air simple, mais s’étreindre rĂ©ellement, c’est plus difficile qu’on le croit! PrĂšs de notre amoureux, il faut parvenir Ă  sentir le contact qui s’établit. De plus, il faut crĂ©er ce rapprochement intime Ă  plusieurs reprises dans une mĂȘme journĂ©e, au moins Ă  trois reprises, soit avant de quitter la maison le matin, quand on y revient et avant de se mettre au lit.

Mettre la tĂ©lĂ© Ă  la porte… de la chambre Ă  coucher

Un des Ă©lĂ©ments qui empĂȘchent l’étreinte vĂ©ritable est le stress liĂ© au boulot, Ă  la fatigue ou aux obligations familiales. Pour remĂ©dier Ă  cette situation, il faut protĂ©ger le lien qui nous unit Ă  notre partenaire. Les Ă©lĂ©ments extĂ©rieurs ne doivent pas envahir notre vie intime. Puis, mĂȘme si la lecture ou le tĂ©lĂ©viseur dans la chambre nous aident Ă  nous dĂ©tendre, ces activitĂ©s ne favorisent pas le rapprochement. La chambre Ă  coucher doit ĂȘtre un endroit neutre et centrĂ© sur le prĂ©sent. Non seulement ĂȘtre totalement prĂ©sent nous libĂšre du passĂ©, mais cela nous permet aussi de nous concentrer sur le fait d’ĂȘtre ensemble et de ressentir ainsi les sensations subtiles ou sublimes du sexe.

Les yeux grands ouverts

Selon l’éminent sexologue David Schnarch, faire l’amour les yeux ouverts favorise la prĂ©sence, l’intimitĂ© et la confiance. C’est d’ailleurs parce qu’elle privilĂ©gie le contact oculaire que la position du missionnaire s’avĂšre la plus populaire sur la planĂšte. D’accord, cette position est aussi trĂšs efficace pour la jouissance fĂ©minine parce qu’elle facilite le contact du clitoris contre le pelvis, mais avant tout, elle permet que le courant passe entre les deux partenaires. En outre, les hommes avouent atteindre un orgasme extraordinaire lorsqu’ils sont en position d’admirer le corps de leur partenaire et de voir l’expression du visage et des yeux de celle-ci! (par ici si vous chercher un(e) partenaire pour une chaude soirĂ©e Ă  MontrĂ©al! ; )

On s’embrasse, on s’embrase

Faire l’amour les yeux ouverts, c’est bien, mais le sexologue David Schnarch suggĂšre aussi aux couples de s’embrasser les yeux ouverts, quitte Ă  Ă©prouver une drĂŽle de sensation quand la pupille se dilate parce qu’on se regarde de prĂšs. En fait,le baiser est fort utile pour Ă©tablir le contact et sentir la prĂ©sence de l’autre.

Question de feeling

Lorsqu’on s’embrasse, qu’on se touche, et mĂȘme pendant le coĂŻt, il ne faut surtout pas penser Ă  la technique. L’explication est bien simple: plus on se concentre sur ce qu’on fait et sur la maniĂšre dont on le fait, plus on s’éloigne de l’intuition, de la rĂ©ponse du corps de l’autre et de l’expĂ©rience qu’on tente de partager avec lui. Bref, dans l’intimitĂ©, on doit toujours laisser l’émotion prendre le dessus sur la technique.

Le ratio positif

L’éminent thĂ©rapeute conjugal John Gottman a passĂ© sa vie Ă  analyser des couples afin de comprendre pourquoi certains se sĂ©parent et pourquoi d’autres rĂ©ussissent leur vie ensemble. D’aprĂšs lui, «c’est l’équilibre entre les interactions Ă©motionnelles positives et nĂ©gatives dans un mariage qui dĂ©termine la santĂ© du couple». MĂȘme si tous les couples — heureux et malheureux — vivent des conflits, ce qui compte, c’est qu’il y ait plus d’élĂ©ments positifs que nĂ©gatifs. Le ratio idĂ©al, selon Gottman, est de cinq Ă©lĂ©ments favorables pour un Ă©lĂ©ment dĂ©favorable. Et il conseille aux amants de s’étreindre jusqu’à ce que le contact se rĂ©tablisse, de s’embrasser en Ă©tant Ă©motionnellement prĂ©sents et d’échanger quelques paroles positives aprĂšs chaque orage. Enfin, en plus de savoir ce qu’il y a dans la tĂȘte et dans le cƓur de l’autre, pour susciter et entretenir l’excitation sexuelle, il faut apprendre Ă  maintenir notre couple en symbiose.


Olivier et Patricia: amoureux depuis six ans

«Quand je suis dans les bras d’Olivier, c’est comme si plus rien n’existait autour. Je me sens soudain en sĂ©curitĂ© et je souhaite, chaque fois, que le moment reste figĂ© tellement je suis bien, tellement la chaleur de l’amour m’envahit. DĂšs que j’ai le nez enfoui dans son cou, son odeur me fait craquer», raconte Patricia, une femme de 30 ans qui vit avec le mĂȘme homme depuis plus de six ans.

«Le contact de son corps contre le mien me fait du bien. À deux, tout semble plus facile, et le monde extĂ©rieur n’existe pas lorsque nous nous enlaçons. Puis, mĂȘme aprĂšs toutes ces annĂ©es de vie commune, ce rapprochement intime me donne encore des idĂ©es… Lorsque je la serre dans mes bras, je sens qu’elle s’abandonne totalement Ă  moi», ajoute Olivier.