Occasion rêvée pour déclarer sa flamme, poule aux œufs d’or pour les marchands et les restaurateurs, journée maudite pour les esseulés… Voyons en quoi la fête des amoureux soulève la controverse grâce aux commentaires de Sophie, une femme qui adore la Saint-Valentin, et à ceux de sa bonne amie, Isabelle, qui a cette fête en horreur.

«Fleurs, chocolat… J’adore tout ce qui a trait à la Saint-Valentin.»

Sophie apprécie la fête de l’amour. «L’abondance de fleurs et de chocolat, les décorations rouges et roses… J’adore tout ce qui a trait à la Saint-Valentin. Je profite de cette fête pour surprendre mon homme et pour passer du temps de qualité avec lui. Le 14 février, mon chum se montre plus romantique, et ça me plait. Nous soulignons aussi cette fête avec nos enfants, en glissant des sandwiches en forme de cœur dans leur lunch, par exemple. Toutefois, ce sont les mots d’amour, les “je t’aime” que l’on échange au cours de cette journée-là, qui font le plus grand bien.» – Sophie

 

«Ce n’est qu’une fête commerciale de plus au calendrier.»

Isabelle, pour sa part, ne voit pas la Saint-Valentin du même œil. En fait, elle ne peut plus blairer cet événement: «Ce n’est qu’une fête commerciale de plus au calendrier. Chaque année, ceux qui sont en couple se sentent obligés d’acheter des cadeaux, et la solitude rend plus tristes que jamais ceux qui n’ont pas de conjoint. D’ailleurs, je pense que ceux et celles qui vivent le grand amour devraient célébrer la chance qu’ils ont tout au long de l’année et pas seulement le 14 février. La Saint-Valentin ne favorise pas du tout la spontanéité au sein du couple, et la ribambelle de cadeaux qu’on achète à cette occasion coûte cher pour rien.» – Isabelle

Pin It on Pinterest